Galerie

MassiraToure

Née à Odienné (RCI), c’est pendant ses années de lycée que Massira TOURE développe l’amour pour le métier des arts plastiques.
Initiée ainsi en 2007 à la peinture,
elle a participé à sa première exposition collective au lycée Prosper KAMARA à Bamako.
Titulaire d’une licence et d’une maitrise en anglais à la Faculté des Lettres, Langues et des Sciences du Langage de Bamako,
elle a ensuite obtenu un Master
en arts plastiques au Conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké KOUYATE (CAMM-BFK) de Bamako en 2015.

De 2010 à nos jours, elle a participé à plusieurs rencontres artistiques au Mali ainsi qu’à l’extérieure du pays entre autre, le festival
Africain d’Image Virtuel et Artistique « FAIVA » Mali, le festival « Promo’art jeunes » au Benin, le festival sur le Niger au Mali,
la biennale de l’art contemporain africain « Dak’art » au Sénégal, La rencontres Internationale des Arts Contemporain « RIAC »
Congo-Brazzaville etc…

Elle a également travaillé avec des grands noms des arts plastiques en Afrique comme Monsieur Mouktari Haidara,
Ludovic FadaÏro et Soly Cissé.

AbdoulayDIAKITE
Peintre et sculpteur, DIAKITE fait partie des jeunes formés par l’institut national des arts INA et le conservatoire des arts et métiers multimédia BALLA FASSEKE KOUYATE.
Passionné de sculpture et de céramique, Diakité sillonne les workshops afin d’illustrer son savoir-faire.
Ainsi, il prend part entre autre, au workshop de REIMS autour du monument dédié aux tirailleurs Noires en France 2013,
STAND ART atelier de Paris, Symposium de Dakar, SENEGAL 2014. Egalement adepte des concours, Abdoulaye DIAKITE est lauréat du plusieurs concours comme « l’Artiste un acteur social » DESIGN en 2007, « TALENT DE LACITE » SMART Ségou 2009, pour ne citer que cela.
Il vit et travaille à Bamako.


Klémangan Toussaint DEMBELE
Natif de Koutiala, Klémagan Toussaint DEMBELE travaille et vit à Kati à 15 km de la ville de Bamako.
Il est diplômé de l’institut National des Arts (INA) et du Conservatoire des arts de Bamako (CAMM-BFK).
Cet amoureux du dessin se peaufine un dessein d’artiste en sillonnant workshops, concours ou stage en bande dessiné à l’Institut
français et ailleurs.
Il remporte en 2007, le premier prix DRIMN de l’atelier de création en arts numérique à Angers, en 2008 le prix de la fondation
Blachère lors de l’atelier vidéo organisé par le CAMM et ladite fondation.
Adepte de Pascal Martin TAYOU ou de William KENTRIDGE, Toussaint accentue ses derniers travaux sur la combinaison du blanc
et le noir en retraite pour mettre en valeur le quotidien mouvementé et colorié d’un citoyen du monde.
« Notre quotidien est remplie de filouterie politique, social, civic et économique. C’est cela que je refoule dans le fond noir et blanc.
Pourtant nous vivons chargés d’espoir, mes personnages coloriés s’impose à ce bourdon. » Nous dis t-il.
Il enseigne le dessin et la sculpture dans les lycées de Bamako mais aussi au conservatoire.

NOUMOUKE

Il découvre les ateliers d’artistes et artisans au centre culturel français, actuel institut français où il commence son apprentissage du métier d’artiste. Il est alors encadré par Baba DIAWARA. Noumouké entre par la suite à l’institut national des arts et enseigne aujourd’hui le dessin
dans plusieurs lycées de Bamako. Dessinateur chevronné, il aime traduire en image sa passion pour les femmes ronde tout en imputant à celle-ci une pincée d’humour mais aussi et surtout en brossant le quotidien de celles-là. Alliant patience et maitrise dans la consécration des traits menant à ses formes, Noumouke expose à l’institut français de Bamako en solo mais aussi avec le collectif AB1 où il travaille.

Ibrahim Konaté dit Boudje

Né en 1979 à Mopti, Ibrahima KONATE dit Boudje est un jeune peintre Diplôme de L’institut National des Arts en 2003 et du conservatoire des arts et métiers Multimédia Balla Fasséké KOUYATE de Bamako en 2010.

Jeune talentueux mais aussi amoureux des workshops, il expose dans les hôtels Azalai de Bamako ainsi qu’au marché des arts plastiques où, lui a été décerné un prix spécial d’encouragement.
Les œuvres de Boudje sont reconnues de tous de par son attachement aux transports urbains en commun du Mali « La Sotrama et le duruni », et par ces personnages atypiques et gaies qui jalonnent ses grands formats en acrylique. Ce qui lui permet d’être présent dans de nombreux workshop et expositions collectifs ici mais aussi hors du Mali, en France, Venezuela, Dakar etc.
Ibrahim KONATE dit Boudje vit à Bamako et travaille à l’atelier du collectif Badialan 1 dénommé Atelier Badialan

received_1778134179103942

Amadou SANOGO
Né en 1977 à Ségou, Amadou SANOGO vit et travaille à Bamako. Il inscrit sa première aventure artistique dès le bas âge à Ségou
en marge des jours de marché hebdomadaire. Il se servant donc du bogolan pour traduire son inspiration sur des T-shirts.

Encouragé par son mentor et professeur de dessin, il arrive à Bamako pour s’inscrire à l’institut national des arts où il se fait remarquer par sa réticence aux règles académiques.
Amadou s’invente ainsi son propre monde avec un cursus académique mais une démarche picturale autodidacte. Cette audace lui vaut d’être remarquer bien avant la consécration de ces études. Il expose ainsi en 2001 au Salon des jeunes artistes, Centre Culturel Français de Bamako et au marché des arts plastiques du Mali au palais de la culture.

Les personnages « fun » et sarcastiques d’Amadou exprimés dans une simplicité atypique lui permet de titiller les thèmes attraient à l’actualité sociaux politique et économique du Mali.

daoudaTraore
Artiste peintre malien, Daouda TRAORE est natif d’Abidjan, il vit et travaille à Sikasso.
A 29 ans il est diplômé de l’Institut National des Arts de Bamako INA, et du Conservatoire Balla Fasséké KOUYATE et professeur d’Arts plastique.  Habitué des rencontres artistiques, Daou se lance pour parfaire  ses diplômes  en apprenant  également  des autres, dans les  workshops, festivals ou résidences. Il prend part au « concours de création de t-shirt design » organisé par le centre Soleil d’Afrique et remporte le troisième prix.

Cet adepte de Picasso se sent  interpellé par les conditions de vie en générales  des femmes quelque soit le lieu où elles vivent. «Je suis contre les violences faites aux femmes et  J’aimerais que l’égalité entre les genres se réalisé véritablement » dit-il. Suivant les lignes des silhouettes   indéniables de cette créature féminine, sa muse, Daouda TRAORE  étale, traine, frotte et/ou gratte l’acrylique sur le tissu pour crier son ressenti suite à la disparation des filles de Chibok, des crimes passionnelles ou contre tout type de violences faites aux femmes.
Ses œuvres ont déjà été exposés à la Galerie ANW KO ART, au Centre Soleil d’Afrique, à Taxi Bamako ou encore à Ségou lors de la première édition du Salon de l’art contemporain SEGOU ART.

Ange
Losso Marie-Ange DAKOUO
Né à Abidjan (Côte-d’Ivoire), de nationalité malienne  Ange travaille et vie à Bamako. D’abord diplômé d’un DUT en techniques
de commercialisation en 2011 et d’une Maitrise en Droit des affaires en 2013, il décide de poursuivre ses études en arts plastiques au Conservatoire des arts et métiers multimédia Balla Fasséké Kouyaté de Bamako CAMM-BFK.
Lauréat du premier prix de la 9ème édition du concours « talents de la cité » en catégorie peinture en 2015, Ange DAKOUO
se crée un univers testant tous type de matériels collés ou frottés que son environnement lui offre, ainsi il joue avec des papiers journaux, les pigments et l’acrylique. Passionné de rencontre et de recherche,
c’est avec engouement qu’Ange participe aux rencontres nationales et internationale comme la résidence des artistes plasticiens du Mali à Mopti en 2014 ou l’exposition OFF de la Biennale de Dakar DAK’ART 2016.
Membre du collectif « Tim’art », il organise et participe à des expositions collectives au sein de leur atelier qu’il partage avec cinq autres jeunes artistes.

Ouolo Photo d'Identite

Souleymane OUOLOGUEM
Né à Koutiala, Souleymane OUOLOGUEM est un artiste malien qui vit et travaille à Bamako. Souleymane OUOLOGUEM est diplômé de l’Institut national des Arts de Bamako (I.N.A), en section Arts plastiques et du conservatoire des arts et métiers Multimédia Balla Fasséké KOUYATE CAMM-BFK.
OUOLOGUEM axe son travail sur ses origines dogon, les rites, les traditions, la cosmogonie…Il peint le monde Dogon qui, pour lui, est une façon de témoigner de sa présence et de la vénération que les hommes lui portent. Un retour aux sources, ses sources là même qui ont nourri son inspiration. Il mixte les techniques de peinture en conjuguant peintures, pastel collage, pigments, colorants, etc. Les thèmes les plus arborés dans son travail sont : la Ginna, La Fondation, la connaissance, l’éducation, la dégradation des valeurs culturelles, la pauvreté… Le talent de OUOLOGUEM se confirme au Mali et à l’extérieur du pays, ainsi Il expose à Ségou, au centre ANW-KO-ART à Bamako mais aussi en France, Allemagne, Angleterre, Belgique, Chine, Amérique, Espagne, Venezuela, Ghana, Martinique, Sénégal, Côte d’Ivoire, Burkina Faso.

SiakaTogola
Siaka TOGOLA

Né le 07 juin 1977 à kati (koulikoro)

Fréquente l’Institut NATIONAL des Arts 1998-2002

Le conservatoire des Arts et Métier  Multimédia BALLA Fasseke  de bamako
2005-2010
Plasticien, il participe à de nombreuses Expositions collectives ;
Au musée National et celui de Bamako, les marches National des Résidence 2002 (DUNKERQUE) en France et atelier à Brucelles 2002
IL travaille sur la verticalité, lesfaits de la société le rapport entre  l’homme et la Nature.
La fluidité et la transparence.
Travail à Atelier BadialanI

MOHAMED DIABAGATE
MOHAMED DIABAGATE

Né le 27 juillet 1987 ¬a Bamako. Fils de peintre chevronné, il suit très vite les traces de son père, Ismaël Diabaté et développe à son tour un amour pour le métier d’artiste.
C’est donc tout naturellement qu’après ses études primaires et secondaires, il entre a l’Institut National des Arts (I.N.A) de Bamako où il sort major de la promotion 2005-2009. Il poursuit ensuite ses études supérieures en Arts Plastiques au conservatoire des Arts et Métiers Multimédia Balla Fasséké Kouyaté de Bamako (CAMM.BF¬K). A sa sortie du CAMM, DIABATE séjournera dans l’atelier du Maitre béninois Ludovic FADAIRO, ce qui lui permet de s’inscrit dans la famille des chercheurs et architectes de la matière.
Lauréat du troisième prix au concours national TALENT DE LA CITE en 2014 organisé par SMART Ségou, il participe à plusieurs expositions collectives au musée national du Mali, au club américain, à l’institut français et à l’atelier Badialan 1 où il travaille avec le collectif AB1.

23
Mai
2017